CONDUITE HORS ROUTE EN SUBARU

06 mars 2015

Publié le 19-02-2015, Kevin Moi, AutoGO

Avec le Canada sous l’emprise du gel hivernal, Subaru en a profité pour donner à un groupe de journalistes la chance de faire l’essai de certains de leurs modèles sur les routes enneigées de la région de Montebello, au Québec.

Lors du trajet à travers les paysages enneigés, nous avons eu l’occasion de faire l’essai des VUS de Subaru, soit le XV Crosstrek, le Forester et l’Outback. Ces derniers étaient équipés du système de traction intégrale à répartition active du couple, qui répartit le couple à 60% vers l’avant, et 40% vers l’arrière.

Les modèles 2015 essayés étaient aussi équipés de la transmission à variation continue Lineatronic de Subaru, et la majorité disposait du X-Mode.Les trois véhicules profitent d’une garde au sol de 220 millimètres, ce qui est supérieur à la majorité de leurs compétiteurs.

Le trajet nous a menés à travers une variété de conditions routières, de dégagée à glacée et enneigée. Le tout s’est terminé par un essai en circuit fermé sur une piste au parc Kanauk Nature.

Le XV Crosstrek a fait face aux routes de campagne venteuses sans aucun problème.Sur le circuit fermé, le XV Crosstrekn’a démontré aucun problème à se débrouiller dans une portion hors route recouverte de plusieurs centimètres de neige ayant mis le système à rouage intégral au défi. La seconde portion comprenait une pente ascendante prononcée que le XV Crosstrek a grimpée facilement à basse vitesse. Il a également descendu la côte à une vitesse contrôlé. Même la série de bosses, n’a pas arrêté ce véhicule polyvalent.

Le Forester a eu peu de difficulté sur les routes de campagne, dont certaines sections étaient recouvertes de gravier enneigé qui a ajouté au plaisir de conduite.Lors de la portion hors route, la garde au sol de 220 mm a été mise à bon usage afin de franchir les virages et les courbes dans la neige profonde. Activer le X-Mode a facilité l’ascension et la descente des petites collines, et les bosses ont été affrontées avec brio.

Le *Outback*a été, selon moi, le meilleur du trio, toutes conditions confondues. Dans les ornières de neige profonde, il s’est frayé un chemin comme si de rien n’était, alors que les escarpements et les bosses l’ont laissé indifférent. Le *Outback*s’est démarqué sur la route, grâce à une dynamique de conduite et une stabilité qui inspirent la confiance.

Même si le conducteur a fait tout ce qu’il fallait, les systèmes de Subaru s’en sont mêlés pour nous éviter de nous retrouver dans le paysage. En fin de compte, nous avons simplement fait voler beaucoup de neige, avec le sourire. Parce que c’est ça le véritable plaisir de conduire un Subaru en hiver.

Forester 2015.

Outback 2015.

XV Crosstrek 2015.

PDF : Conduite hors route en Subaru.pdf

Demande de crédit Demande de prix Essai routier Redressement de prix